Comment j’éduque mon bébé à la propreté pour la rentrée en maternelle

L’été s’approche, et l’échéance de la rentrée en petite section de maternelle aussi. J’imagine d’ici des hordes de parents, les ongles rongés jusqu’aux coudes, sanglotant éperdument dans leur lit, car leur rejeton a toujours les fesses garnies de ouate imbibée.

Comme j’ai traversé ces affres par trois fois, je vais vous donner le truc qui a marché dans mon cas.

Retrouvez cet article à sa nouvelle adresse, sur : http://prgr.fr/comment-jeduque-mon-bebe-a-la-proprete-pour-la-rentree-en-maternelle/

A tout de suite !

 

Publicités

24 commentaires sur “Comment j’éduque mon bébé à la propreté pour la rentrée en maternelle

  1. On sent toute la profondeur de l’analyse, toute l’immensité de la stratégie, toute la force du mental, et je garde tes conseils précieusement, car ici, c’est mathématique: quand on marche à 2 ans, on ne peut pas être propre à 2 ans et demi. Heureusement, le destin providentiel ne m’a donné que des marmots nés en janvier-février. Il a dû sentir le truc. Je suis nullasse en acquisition de la propreté. J’ai aucune stratégie. J’erre, comme une âme en peine, entre différentes techniques, alors franchement, j’admire ton plan d’attaque millimétré. Je m’auto-dirigerai vers ton article le moment venu.

    Aimé par 1 personne

    1. Je dois dire qu’avant Lapin, je n’avais aucun plan, aucune stratégie, aucune vision. La particularité de la situation (parce qu’on ne peut pas non plus planifier la date de naissance de son bébé en fonction de « l’apprentissage de la continence », en plus de la date de la commission crèche, et de la charge de travail) m’a amenée à réfléchir et à brain-stormer en solitaire. Ce serait trop égoïste que de garder le brillant fruit de cette réflexion pour moi seule 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Ici on a opté pour l’IEF donc on n’a pas de date butoir pour que mon 3 ans (aussi continent que m’en foutiste concernant ses besoins) daigne poser son derrière sur la cuvette des toilettes mais j’en ai marre d’être le parent au bout de la couche donc je crois que vais nous trouver une date bien à nous et tenter ton plan d’action. Des fois que ça marcherait avec lui aussi, ça se tente…

    Aimé par 1 personne

  3. mais, si il est propre chez toi, pourquoi lui laisser la couche à la crèche ??? la dame de la crèche m’avait dit ( il y a fort fort longtemps maintenant !: si vous les enlevez a la maison, on les enlève aussi a la crèche !! ah bon.) bref. a part ça je vais rajouter un petit grain de sel a ton histoire de couches ( pour donner plus de gout mmmm) ma fille étant d’ août, ça aurait dû bien se passer. bah en fait, elle a effectivement été propre … 2 jours avant la rentrée. bon j’avoue, je n’avais pas à l’époque ton fabuleux discours sous la main, donc j’ai pas pu lui faire le lavage de cerveau, même si je lui en ai parlé un certain nombre de fois !! par contre, elle n’était pas propre quand elle dormait, que ce soit la sieste ou la nuit. ça c’est arrivé 4 ans. heureusement que j’étais en congé parental et que je la récupérais tout les après midi, car c’était couche obligatoire à la sieste… quant’a son jeune frère, qui est du mois de juin, j’ai tenté le truc a 2 ans. parfaitement madame. sans discours. juste, j’ai commencé a le mettre sur les toilettes avant le bain du soir, car sinon c’était pipi debout dans la baignoire systématiquement ! ça a commencé comme ça et quelques temps après il était propre !! fouuuuu non ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ton exemple illustre bien que parfois, une pichenette dans le dos déclenche le truc, au lieu d’attendre qu’il veuille bien de son propre chef, se passer de couches. Pour ta fille, c’est vrai que c’est curieux de voir que certains enfants mettent beaucoup plus longtemps que d’autre à acquérir la propreté pendant le sommeil.
      Par rapport à Lapin, à la crèche, il est trop occupé à jouer pour prendre le temps d’aller faire pipi, et à 15 ou 18 enfants, je doute que les auxiliaires aient le temps de penser à lui rappeler tous les quarts d’heure… signe que c’est encore fragile (work in progress, quoi). Mais ça viendra, je suis confiante ! (encore un splendide caca hier soir :-D)

      Aimé par 1 personne

  4. Quel plan de bataille !!!
    Si tu avais un plan d’action pour un enfant de 4 ans, propre la journée, mais qui mets encore des couches la nuit, je suis preneuse ! (c’est pour une copine 😉 )

    Sinon tu as bien raison, autant certains enfants s’auto-gèrent, autant d’autres ont besoin d’une ferme incitation !

    Aimé par 1 personne

  5. Je crois que j’ai eu un peu la même stratégie en y réfléchissant bien… Même si nous n’avions pas la pression de l’école car Tess n’entrera qu’à 3 ans et demi… Mais au moins, il n’y a plus que la couche pour la nuit depuis ses 25 mois et ça change quand même la vie!! 😉

    Aimé par 1 personne

  6. Pour les aînés nés en octobre mais légèrement prématurés c’est la grosse galère.

    Ils savent très bien se retenir si besoin et relâcher aussi. Ils font du vélo, grimpent les escaliers en courant.

    Mais le pot, ils s’assoient dessus et pis c’est tout.

    On a essayé les culottes d’apprentissage lavables ou clairement si pipi il y a, l’enfant est trempé. Ils s’en fichent royalement d’être pleins de pipi. Ils jouent comme d’habitude. Et en mettent partout.

    Bref on est pas sortis de l’auberge.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui les petits garçons sont parfois moins pressés que les filles, et c’est stressant pour les parents. Est-ce que tu as déjà essayé de leur parler les yeux dans les yeux ? Parfois on n’y pense pas, mais leur signifier clairement qu’on sait bien qu’ils se foutent de nous, peut faire avancer les choses. Hug solidaire de mère en court de bataille contre les couches 💩

      J'aime

  7. houlalla la propreté..on ne sait jamais comment faire..le premier à été propre à une semaine de la rentrée scolaire ( deux ans et demie) mais mon dernier de trois ans ne veut pas en entendre parler du pot, et il hurle quand il n’ a plus de couches…pourtant au jardin d’eveil à la fin il ne disait rien quand les dames le rhabillait sans couches..Le forcer , j’ose pas trop je veux pas le brusquer…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :