Valoriser ses compétences acquises en tant que mère (rediffusion)

Suite à l’excellent article de la grande Virginie de « Ne le dites à personne » (mais dites le quand même, parce que c’est intéressant) sur le marketing parental, dans lequel elle a eu la bonté de citer ce modeste gribouillis initialement écrit en novembre 2017, je le ressors, l’époussette et lui passe un coup de brosse à reluire, afin que les mamans puissent prendre conscience de toutes les merveilleuses capacités développées au contact de leurs petits braillards, et que PLUS JAMAIS elles ne se laissent persuader qu’un congé parental est un trou noir sur un CV.

Allez, c’est parti !

***

La période du congé maternité représente souvent une rupture dans la carrière d’une femme ; Elle est parfois poursuivie par un congé parental, lié à un vrai choix ou à un choix par défaut –pas de place en crèche ou chez la nounou, un budget de garde trop élevé par rapport au salaire, un CDD non renouvelé et donc pas de travail en vue…

Le temps passé avec bébé s’allonge donc, pour le plus grand bonheur de ce dernier d’ailleurs ! Mais cela peut-être difficilement vécu, passés les premiers mois de fusion, par les mamans qui s’épanouissaient dans leur activité professionnelle. Elles constatent que la possibilité d’un retour à la vie professionnelle s’amenuise, que la période « d’inactivité » -car certains recruteurs, les fous, imaginent le congé maternité comme une période d’inactivité et de perte de compétences, HA HA HA ! – sera difficile à aborder et à justifier en entretien.

Alors Mesdames, je vais vous dire : votre congé maternité, VA-LO-RI-SEZ LE !!!

Qu’avez-vous appris durant cette période ?

Vous vous êtes adaptée et avez appris, en quelques semaines, à comprendre une personne qui ne s’exprime que par cris et pleurs interposés : Trop fastoche, de retour dans l’entreprise, de percuter tout de suite ce que veut le plus cafouilleux des collègues. Intuition et sensibilité.

Vous êtes amenée à imaginer des solutions évolutives, valables aujourd’hui et pas forcément demain, pour soulager ses coliques, son reflux, ses angoisses : Créativité, adaptabilité et empathie.

Vous avez appris à donner le biberon ou le sein tout en téléphonant et en pliant le linge : Polyvalence maximale des compétences et optimisation de votre temps.

Pour ne pas devenir dépressive dans votre appartement, coincée entre votre paquet de biscuits, votre carré de coton anti-vomi et votre petit braillard favori, vous êtes sortie, avez rencontré d’autres mères, avez construit des liens : Capacité à créer un réseau relationnel.

Vous vous êtes habituée à dormir beaucoup moins, de manière fragmentée, dans un contexte de pleurs suraigus hyper anxiogènes : Haute résistance au stress.

Vous avez appris à faire un biberon nocturne en moins de 60 secondes (incluant temps de chauffe, mélange, enfournage dans petit bec affamé) : Rapidité d’action.

Vous avez dû adapter votre budget pour accueillir, vêtir, nourrir et soigner votre enfant : Gestion économe et responsable de crédits.

Vous restez toujours à l’écoute, toujours en questionnement et en progression permanente, pour vous adapter aux progrès de votre enfant : Flexibilité et évolutivité.

 Alors, vous vous demandez toujours ce que vous allez mettre sur votre CV, pour l’année qui vient de s’écouler ?

Publicités

17 commentaires sur “Valoriser ses compétences acquises en tant que mère (rediffusion)

Ajouter un commentaire

  1. excellent ! ça fait un moment que je pensais faire un article dans ce style car je suis bien d’accord : élever des enfants, c’est bien la meilleure formation management qui soit … dommage que ça ne soit pas vu de cette manière hein ?! Mais nous, on SAIT 😉 reste plus qu’à diffuser la bonne parole !

    Aimé par 1 personne

  2. « La grande Virginie » : du haut de mon 1,57 et demi (j’y tiens) je me régale de lire ce joli compliment complétement exagéré 😉 Bon et bien voilà le temps des republications -l’été c’est parfait-, tu fais bien ! Ne t’arrête pas là; il y a plein de pépites ici qui mériteraient largement d’être rediffusées 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai jamais remis en cause mes capacités évolutives suite à mes congés maternités à rallonge. Et oui je ne prenais pas mon congé parental mais j’ai toujours allongé au maximum mes congés mat. Compensation légère de ma culpabilité de jeune Maman à croc à son travail 😉
    Par contre j’ai toujours trouvé incroyable à quel point tout s’arrêtait une fois mon départ acté. C’est comme ça qu’en période de congé mat je me suis retrouvée à animer des réunions, à accueillir des professionnels **mon énorme poitrine d’allaitante devait être un gros atout ;)** aussi bien en mode baleine échouée qu’en mode petit baleineau en écharpe 😉
    A partir de là j’ai compris qu’en tant que Maman, Nous cumulons toutes les qualités et expertises nécessaires pour dominer le monde !

    Aimé par 1 personne

    1. Hé hé, pas facile de remplacer une femme par un homme qui soit aussi efficace 😉 c’est sûrement pour cela que tout était en standby en ton absence ! J’ai aussi fait des réunions avec ventre sur le point d’éclater ou nouveau-né vagissant, c’est toujours très positif pour l’image de marque !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :